Adeva : I Thank You (Limited Edition - The Mix Collection)

Catégories: + Classics, Masterpieces
Commentaires: 3 Comments
Publié le: 6 juin 2008

Adeva : I Thank You (Limited Edition - The Mix Collection)

2x12" UK

1989 - Cooltempo Records

Buy it ! link

Un premier post a toujours un côté un peu personnel, symbolique.
Pour lancer ce nouveau blog, je souhaitais choisir un titre représentatif de cette passion qui m’habite depuis mes quinze ans, pour laquelle j’ai tant donné et je donnerai encore.

Mais comment choisir un seul titre parmi des milliers de vinyles, cd’s, promos et autres perles rares, collectionnés avec soin depuis plus de vingt cinq ans.

Alors que je croyais mettre des heures à choisir le bon disque, c’est presque naturellement qu’ Adeva - I Thank You, m’apparu le morceau idéal pour débuter cette sélection des meilleurs titres House.

Je suis 'tombé' dans la musique Deep House et Garage au début des années 90, et ce titre d'Adeva fut l'un de mes premiers achats dans ce style musical.

C'est en 1988 que j’entendis parler pour la première fois du terme 'Garage'. Dans une émission de radio régionale consacrée aux clubs, un type en 'guest' avait ramené quelques galettes de son retour des States, dont un titre de Paul Simpson.

Pendant une trentaine de minutes, l’animateur habituel avait retiré des platines les bons vieux disques Acid House ou Synthé Pop de l’époque pour jouer quelques morceaux étranges dont personne n’avait jamais entendu parler, mais qui sentaient bon (pardon, sonnaient bon…) la côte Est américaine.

Un an plus tard, je découvrais NRJ Club, animé par notre Dimitri national (pas encore 'From Paris') et l’aventure commençait.

Pour l'heure qui vient, nous contrôlerons tout ce que vous verrez et entendrez…
Asseyez-vous Messieurs, installez-vous confortablement…

Ten City, Kym Mazelle, Soul II Soul, Marshall Jefferson, les premiers remixes de Knuckles et Morales… que de souvenirs.

Dans la liste de mes remixers préférés, Paul Simpson occupe une place à part.
D’abord parce que c’est un pilier du style Garage, avec des morceaux comme Serious Intention - You don’t know (titre précurseur à l’époque), les productions de Skipworth & Turner, la trilogie des Simphonia, des remixes soignés comme ceux de Chaka Khan - I feel for you, Julian Jonah - There'll be a better day, Rozlyn Sorrell - Sucker for candy, Richard Rogers - Spread a little love, sans oublier son excellent album One, sorti en 89.

Une place à part ensuite, parce que ses productions sont devenues rares et n’en prennent donc que plus de valeur. Une des dernières en date, sortie en 2002 Could It Be avec Colonel Abrams, est une merveille vocale et musicale à tout point de vue.

Quoi de mieux donc, pour lancer Mix Collectors, que de choisir une production de Paul Simpson… et quelle production !!!

Adeva : I Thank You (Limited Edition - The Mix Collection)

En retirant ce magnifique double pack gatefold de sa pochette protectrice, je redécouvre avec plaisir les nombreuses photos de la couverture, la finition soignée, l’odeur du carton un peu vieilli par les années. Tout comme un vieux vin dont on contemple d’abord l’étiquette et la bouteille avant de le déguster, le contenant est ici à l’image du contenu … magnifique !

L’indication Limited Edition - The Mix Collection bien visible sur la face-avant de la pochette, nous positionne immédiatement ce disque comme l’appellation 'CHÂTEAU D'YQUEM 1er grand cru' le ferait pour un sauterne…
Traduisez : 'ce qui se fait de mieux, de plus rare'.

Autre particularité de ce double pack, le disque 2 vendu à part comme mentionné sur la face intérieure de la pochette.
''Disc 2 available from next week''.

Il s’agit donc ici d’un double pack collector, édition limitée. Sur le disc 1 les mixes de Paul Simpson, sur le 2 ceux de Smack Productions.

Adeva : I Thank You (Paul Simpson)

Adeva : I Thank You (Paul Simpson)

On peut dire que c’est Paul Simpson qui a véritablement révélé Adeva, de son vrai nom Patricia Daniels.
Après un premier titre en 1988 sur Easy Street avec l’équipe de Smack Productions, en 89 sort Respect (remixé par Paul Simpson)… énorme hit.
Un an plus tard, Musical Freedom et I Thank you, 2 productions de Simpson… gros succès à nouveau.

Bien sûr, Adeva est un concept de Smack Productions (la voix soul et puissante de Patricia, comme celle des divas funk, ayant inspiré le terme d’Adeva pour 'A Diva') mais ce sont les remixes impeccables de Paul Simpson qui ont vraiment propulsé Adeva au devant d’une scène house à l’époque en recherche de nouveaux talents et de nouvelles sonorités.

Cette année là un autre concept, américain lui-aussi, cartonne déjà en club depuis plusieurs mois : la techno du groupe de Detroit Inner City.

Mais le son de Kevin Saunderson est plus acide, plus synthétique, plus froid... bien qu’utilisant les mêmes boites à rythmes (si vous isolez la rythmique de Big Fun, vous y trouverez des similitudes avec le beat de Paul Simpson, sur le Philly Dub de I Thank You notamment).

Mais passons à la dégustation, pardon à l’écoute Laughing ...de ce double pack.

My Selection:

The contents of this blog are for promotional use only and are not intended to replace purchasing music by the artists for your music collection.
You as a listener, play a crucial role in the survival of any style of music, so don't forget that artists and labels need your support in the form of purchases.
Tracks ended with [R] are some audio snippets only.

Support Artists & Music:
https://www.facebook.com/ADEVA

 

L’intro du Philadelphia Mix est de toute beauté !
Après quelques congas, Paul nous balance un 'beat qui tue' en pleine poire, comme un boxeur vous dégaine un uppercut.
Ca pulse, ça swing... une grosse basse bien funky et juste derrière les drums arrivent... puis le piano, les voix... tout s’enchaine à la perfection.
Maintenant que je me suis essayé au remix, je peux apprécier le travail…. du grand art, croyez-moi ! Cette version est de loin ma préférée.

Comme si cela ne suffisait pas, au 2/3 du mix, Paul nous achève avec une série d’effets sur les voix, delays, pans... qui me rappellent un peu ceux d’Arthur Baker sur le dub de Roberta Flack 'Uh Uh Ooh Ooh Look Out'.

Je crois que le secret du son de Paul Simpson (et ce qui fit son succès) se trouve avant tout dans la qualité du mastering, incroyablement travaillé pour l’époque, sur les voix et la rythmique en particulier. Je vous renvoie à l’écoute des beat-appella de Simphonia 'You & me' et 'It ain’t right' sortis respectivement en 86 et 87, pour vous en convaincre.

Sur le Philly Dub, la qualité du mastering est encore plus audible, avec plus de profondeur dans le grave de la basse, les pianos qui résonnent et la rythmique qui pulse un max.
Ce dub est une tuerie… çà c’est le Paul Simpson que j’aime !

Passons maintenant aux mixes de Smack.

Adeva : I Thank You (Smack Mixes)

Adeva : I Thank You (Smack Mixes)

Le disque 2, vendu séparément, offre quelques photos supplémentaires, augmentant ainsi la valeur de ce rare double pack.

Le meilleur des mixes de cette part.2 est incontestablement l'Original Club Mix, retenu d’ailleurs sur la plupart des compilations de l'époque. Mais c’est aussi le plus court (5'03").
Les backgrounds vocals sont beaucoup plus présents sur cette version, et c'est ce qui fait probablement son efficacité.

Le New Jersey Mix démarre quant à lui par un sample plutôt 'cheap' de strings disco, puis une basse bien grasse et enchaîne par un long solo de keys (piano puis vibraphone) sur 2 minutes. La voix arrive à 2'30" sans le traditionnel break des productions dance 4/4, nous faisant rentrer ainsi toute de suite dans le vif du sujet. Le reste est sans surprise mais excellent.

Le Somehouse Somewhere Mix sonne un peu comme un dub vocal en donnant une place privilégiée au rythme et la partie xylo-vibraphone.

En ce temps là, les artistes comme Adeva bénéficiaient encore d'un soutien marketing important de leurs maisons de disques, avec entre autres la réalisation de clips vidéo TV, parfois même déclinés en version longue pour les clubs...

Bon... le côté un peu artisanal et bon enfant du clip qui suit, en fera peut être sourire certains... mais pour l’époque c’était largement suffisant.

 

Pour être complet, sachez que I Thank You fut remixé aussi de main de maître par Love To Infinity à l’occasion de la sortie en 1995 de la compilation anglaise 'Cooltempo Remixed'.
C'est le bonus de cette revue.

I Thank You (Love To Infinity Mix)

Voilà... je vous donne rendez-vous très bientôt pour de nouvelles aventures et je souhaite une bonne écoute à ceux qui (re-) découvriraient ce titre.

Manutek

VN:F [1.9.22_1171]
Your feedback is important !
Rating: 5.0/5 (3 votes cast)
3 Comments
  1. Manutek dit :

    Bonjour et bienvenue sur Mix Collectors. Vous pouvez laisser pour chaque revue une note et un commentaire. Les notes correspondent plutôt à la valeur que vous donnez au titre/disque présenté. Gardez de préférence, la zone des commentaires pour exprimer le reste. Merci.

  2. Mark S dit :

    An outright classic from the Smack guys. Adeva at her finest too Smile

  3. OLIVIER jeff dit :

    en effet coment passer a coter d'adeva et de paul simpson qui avant la house music taper plus du coté funk dance avec son fabuleux " treat her sweeter " et d'autre prod , cette méme année 1989 sortie une artiste qui aller tout déchirer sur son passage c'était " BLACK BOX avec RIDE ON TIME " mais sa ces une autre histoire .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Bienvenue , nous sommes le dimanche 28 mai 2017