Best Of – Dimitri From Paris (Part.1)

1) Période pop et variété française des débuts

Dimitri sort son premier remix officiel en 1986, avec Les Yeux De Laura, chanson dans le style Dark Wave interprétée par le groupe breton, Goûts De Luxe.

Sorti en promo seulement, le remix principal s’est retrouvé fort heureusement sur une compil’ (plus de 20 ans plus tard) ce qui m’a permis de le partager avec vous, dans une version optimale.

Comme la plupart des remixeurs de l’époque, Dimitri réalise sur cette version un édit, qui consiste en un découpage du morceau (des bandes sons en fait) et un réarrangement du titre.
Il faut comprendre qu’avant l’arrivée du numérique et des séquenceurs, cette méthode des édits sur bande, était celle utilisée par des gens comme Shep Pettibone ou Frankie Knuckles dans leurs remixes.
Ce n’est que bien plus tard, que certains DJ’s taluenteux vont commencer à remplacer et recréer entièrement certaines pistes comme la basse ou la rythmique.

 

Gérard Blanc - Une Autre Histoire
Le single Une Autre Histoire fut un gros succès de l’année 87 en France, vendu à 850 000 exemplaires.

Le titre avait déjà un bon potentiel Dance et c’est sans doute pour cette raison que le remix de Dimitri est très réussi.
Travail de la rythmique avec effets reverb et delay, cameo de Dimitri à 5’45.

Dimitri remixera trois autres singles Gérard Blanc, Du Soleil Dans La Nuit (plutôt bon) Sentiment d’Océan (malheureusement assez faible comme la version originale) et surtout Tonton Bâton où l’on retrouve déjà des éléments annonciateurs (beat, piano) du style Garage/Euro House qu’adoptera par la suite notre ami parisien.

Cette collaboration lui amène aussi la possibilité de remixer Live Your Life de Stéphanie (de Monaco) co-écrit par Gérard Blanc, single en anglais qui fera un flop et passera totalement inaperçu, en France en tout cas.

1987 marque aussi le premier remix de Dimitri pour Etienne Daho avec Where Is My Monkey, face B du single Des Heures Indoues. Le remix est assez court, plutôt pop, avec une envolée de grand piano vers les 3’00 et une fin de mix façon dub, assez séduisante dans un style qui rappellera celui de Peter Daou.

L’année suivante, en dehors du maxi de Gérard BlancDu Soleil Dans La Nuit, sortent des remixes de variétés françaises par Dimitri et Jean-Philippe Bonichon, l’ingénieur du son avec qui il débutera.

Les originaux de ces titres étant assez faibles, les remixes sont décevants, venant rejoindre la liste des productions assez improbables ou « alimentaires » signées par Dimitri.

Citons entre-autres dans ces premières années Alain Delon : Comme au cinéma (1987) ; Robert Farel ‎: Les Petits Boudins (1987) ; Elsa : Jour De Neige (1988) ; Richard Gotainer : Femmes À Lunettes (1989) ; Thierry Hazard ‎: Le Jerk! (1989) ; Tristan : Je Veux Un Bébé (1989) ; Marco Attali ‎: La Relève Du Matin; Lagaf’ : La Zoubida (1991).

 

My selection:
The contents of this blog are for promotional use only and are not intended to replace purchasing music by the artists for your music collection.
You as a listener, play a crucial role in the survival of any style of music, so don’t forget that artists and labels need your support in the form of purchases.


 
 

Marc Lavoine - Rue Fontaine
Heureusement 1989 arrive, avec le débarquement du Garage US sur le vieux continent européen.
Ce style qui prend ses sources à l’époque de la Soul et du Disco, influencera de nombreux artistes et DJ’s de l’époque, les faisant basculer définitivement dans le genre House.

Influences que l’on retrouve sur les remixes de Dimitri de Diane TellLes Yuppies (1989), Carole RowleyTout Pour Ma Chérie (1989) [lire la revue], Alain ChamfortL’Amour Samplé (1990) et surtout Marc LavoineRue Fontaine, avec des parties piano et vibraphone excellentes, ou encore L’Amour De 30 Secondes.
Autre single portant la mention de Jazzy, l’excellent titre Où trouver les violons ? du chanteur Art Mengo.

Dans la série des étrangetés remixées par Dimitri, Dad, Laisse-Moi Conduire La Cad de Peter Kitsch n’est pas déplaisant.
Sur le Cadillac Trip Mix on notera plusieurs samples empruntés à des remixes de David Morales et Cole & Clivillès il me semble, ainsi qu’une belle digression à l’orgue vers les 5’30.
Le Funk Cadillac Mix insiste quant à lui dès l’intro sur le côté funky de la rythmique et de la basse.

 
 

My selection:
The contents of this blog are for promotional use only and are not intended to replace purchasing music by the artists for your music collection.
You as a listener, play a crucial role in the survival of any style of music, so don’t forget that artists and labels need your support in the form of purchases.


 
 

VN:F [1.9.22_1171]
Your feedback is important !
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.