David Morales & Róisín Murphy : Golden Area (incl. video clip)

Best Release Of The Month : May 2012

Buy it ! link

David Morales & Róisín Murphy : Golden Area
2012 – Ultra Music

En raison d’une actualité musicale chargée et d’un séjour de deux semaines au pays des lamas 🙂 je suis un peu en retard sur ce disque là. Mais je ne pouvais pas passer à côté de cette nouvelle production de David Morales, un habitué de la rubrique ‘Classics’ de Mix Collectors.

Comme beaucoup, j’étais un inconditionnel de Def Mix dans le début des années 90’s, puis d’autres remixeurs/producteurs sont arrivés… et l’équipe de Morales a du partager les lauriers de la gloire et de la renommée.

Comme l’a montré son passage à vide dans les années 2000, il n’est pas facile pour un DJ comme David Morales, d’évoluer…

D’un côté il y a les centaines de fans acquis de la première heure qui voudraient voir revivre le Classic Garage de la grande époque, et de l’autre les milliers de fans potentiels qui ne connaissent pas cette époque et souhaitent entendre autre chose, un son différent, plus actuel.

Beaucoup d’artistes ont échoué à vouloir ménager leurs fans tout en essayant d’en conquérir de nouveaux…

Avec cette nouvelle production, je crois que David devrait contenter les nouveaux et les anciens fans. La présence de la craquante irlandaise Róisín Murphy aux vocaux, lui assurera probablement une bonne exposition dans les charts et les médias.

Venons-en aux mixes de ce package sorti sur Ultra Music, avec la version Album pour commencer.

Intro au beat, comme pour un 12″, break avec quelques bons fx’s… puis la chanson démarre. La voix plaintive de Róisín convient parfaitement aux paroles mélancoliques du texte auquel Morales ajoute une instrumentation riche en bleeps, fx’s et congas, histoire de donner du dynamisme au morceau.

La longue intro du Disco Mix:star: nous ramène au son Classic Garage dont je parlais plus haut, avec le retour des pianos, strings et samples de brass qui ont fait la réputation de Def Mix. J’aime beaucoup cette version, riche et dynamique.

Le Dripmasters Dub nous rappellera les Red Zone Mix de Momo dans les années 90’s… partie rythmique dominante et nombreux effets. Superbe !

Autre moment fort de ce package le Director’s Cut Episodic Mix des amis Kupper & Knuckles. Un mix electro très puissant grâce au talent du claviériste Eric Kupper et de ses synthés survitaminés. le mastering est impeccable.

Franco De Mulero et Hector Romero nous offrent un remix Soulful de qualité, avec une touche Garage dans la partie clavier.

DJ Memê surprend enfin, avec un début de mix assez agressif, là où l’on attendait plutôt sur un mix Soulful très acoustique (cordes et cuivres, sa spécialité). Nous devrons nous contenter d’une version pumpin’ certes efficace en club, avec une pointe de Soulful sur le refrain uniquement. Un mix très bon tout de même… ne faisons pas la fine bouche.

 
Warning:

The contents of this blog are for promotional use only and are not intended to replace purchasing music by the artists for your music collection.
You as a listener, play a crucial role in the survival of any style of music, so don’t forget that artists and labels need your support in the form of purchases.
All tracks of this review are audio extracts only.


 
 
 
 

Le clip vidéo est intéressant même si l’on regrettera l’absence de la belle Róisín et sa frimousse blonde.

Morales y tient le rôle principal… avec un clin d’œil du réalisateur au film ‘The Artist’. David y est plutôt convaincant dans la peau d’un ancien DJ, roi du vinyle qui voit sa dulcinée (comprenez son public) changer de partenaire pour un monde de paillette et pour un DJ plus jeune.

Morales exprime à travers cette chanson (et surtout ce clip) une nostalgie bien réelle d’une époque bénie (Golden Era) où le rapport avec le public, les medias, était très différent.

Notre ami américain semble nostalgique de ce temps-là, comme beaucoup d’artistes de sa génération.

Je le suis un peu moi-aussi, mais The Show Must Go On et nul doute que nous retrouverons Morales prochainement…

Non… ton histoire n’est pas fini David, c’est un éternel recommencement.

VN:F [1.9.22_1171]
Your feedback is important !
Rating: 5.0/5 (2 votes cast)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.