Janet Rushmore : Try My Love (Smack, Lenny Fontana, Tom Moulton)

Janet Rushmore : Try My Love

Janet Rushmore : Try My Love
12″ Italy
1995 – UMD

Buy it ! link

Franchement quand mon collègue anglais Mark S, auteur de l’excellent blog Nineties Club Cd Maxi Singles (que je recommande vivement) me « passa commande » de cette revue consacrée au titre Try My Love par Janet Rushmore… je ne pensais pas que cela m’emmènerait aussi loin et me prendrait autant de temps 🙂

Je me souvenais bien avoir quelque part ce maxi, en plus du LP où se trouvait la version originale, mais quelle ne fut pas ma surprise de découvrir l’existence de nombreux autres pressages en consultant Discogs.

Une version baptisée Classic Champagne dispo sur Dig It International (et alors non-créditée sur Discogs) m’intriguait tout particulièrement… Je décidais donc d’en avoir le cœur net et de commander ce disque ainsi que le pressage italien d’UMD qui regroupait pas mal de mixes que je ne possédais pas.

Try My Love fut tout d’abord sorti en 1995 sur Pleasure Records, une sous-division du label new-yorkais Choice Records.
Encore un de ses labels qui fit « un p’tit tour et puis s’en va » au grand dam des fans qui appréciaient pourtant ces productions dans un style New Jersey, un peu en marge de la House pêchue et commerciale de l’époque.

Le titre fut ensuite signé par Dig-It International en 5 pressages différents (pour peu que Discogs liste bien toutes les versions existantes !?).
Je me demande dans ce cas si nous avons à faire à un acharnement musical (louable) pour faire découvrir une artiste de talent ou alors à une tentative maladroite de rentabilisation extrême des droits du morceau achetés par la maison de disques ???

En Italie, le titre sortira chez UMD en deux pressages distincts, avec les mixes originaux de Smack Productions puis des remixes de Ivan Iacobucci.

Aux USA, d’abord découvert en face B d’une promo avec Donald O’, Try My Love réapparait ensuite avec des remixes de Lenny Fontana, puis plus tard avec des versions ré-éditées par Tom Moulton.

Çà va ? Vous suivez ? Smile

Passons donc à l’écoute de tout cela.

Janet Rushmore : Try My Love (Smack)

Les mixes de Smack sont sans surprise… on y retrouve les mêmes ingrédients que sur leurs productions de l’époque : upright piano, notes de rhodes, riffs d’orgue et beat léger… pourquoi changer une recette déjà savoureuse ?

Le Club Mix⭐⭐⭐ et le Sax Mix⭐⭐⭐ restent deux vocaux assez proches, avec une prédominance du saxophone sur le deuxième.

Le Flipsax⭐⭐ est quant à lui, un instrumental construit sur la base du Sax Mix mais pour lequel Eddie Perez & Mike Cameron ont préservé les backgrounds vocals.

L’Instrumental⭐⭐⭐ constitue vraiment une pièce de choix, ma préférée, avec son intro claps, rhodes et saxo qui attend 1’30 avant de nous envoyer le beat principal. Excellent !

Un dub à la mentalinstrum clôture ce maxi mais sans pour autant retenir suffisamment mon attention pour que je le rippe dans cette revue.
 

My selection:
The contents of this blog are for promotional use only and are not intended to replace purchasing music by the artists for your music collection.
You as a listener, play a crucial role in the survival of any style of music, so don’t forget that artists and labels need your support in the form of purchases.
Tracks ended with [R] are some audio snippets only.


Support Artists & Music:
https://www.facebook.com/ezperez

 
 
 
 

Janet Rushmore : Try My Love (Lenny Fontana)

Janet Rushmore : Try My Love
12″ US
1995 – Dig It International

Buy it ! link  Buy it ! link  Buy it ! link

 

Venons-en maintenant aux mixes US sortis sur Dig It.

Les deux versions présentes sur la face B du promo dont je parlais plus haut sont le Club et le Sax Mix, précédemment détaillées… n’y revenons pas.

Le feedback des DJ’s ayant reçu cette pré-sortie fut-il médiocre ? Quoiqu’il en soit, le label demanda à Lenny Fontana de retravailler le titre pour sa sortie définitive.

 
 
Janet Rushmore : Try My Love (Lenny Fontana)

Dès les premières mesures du Classic Champagne⭐⭐ on constate que notre ami new-yorkais est en forme.
Un beat lourd pour commencer, bien pêchu, bien club… puis un break de toute beauté qui nous amène vers une partie vocale très étoffée par le style Garage de Lenny.

Le titre gagne en efficacité, avec une rythmique plus dynamique et des chœurs pleinement exploités si bien que la voix de Janet Rushmore semble parfois en retrait (par rapport aux mixes de Smack).
Le mixage est aussi nettement meilleur que celui des versions originales qui manquaient cruellement de pêche.

Une vraie réussite qui ne se dément pas à l’écoute du Spacin’ Dub⭐⭐ que je trouve excellent, et surtout du Classic Instrumental⭐⭐ qui passe en revue tout le travail de ré-instrumentation fait par Lenny Fontana.

Dommage cependant que sur le vocal et l’instru, apparaissent vers les 3/4 du mix une partie plus hard, destinée à faciliter pour les DJ’s, l’enchaînement vers un autre style 🙁
Un passage qui dénature selon moi trop le morceau (un peu comme ceux qu’introduisaient Knuckles et Morales dans leurs mixes à la même époque).

Autre petit point à critiquer, un défaut de pressage juste avant le break d’intro sur le Classic Instrumental. Désolé, mais je n’ai pas pu le récupérer à l’édition sur mon Cubase. Peu de chance malheureusement pour que sorte un jour une version digitale de ce titre. Sad
 

Janet Rushmore : Try My Love (Tom Moulton)

En plus des mixes de Fontana, Dig It nous gratifie la même année d’un deuxième maxi, le 040, avec de nouvelles versions.

J’ai du relire à deux fois le macaron de ce vinyle pour comprendre qu’il s’agissait en fait de ré-édits faits par Tom Moulton.
Là encore des défauts de pressage à signaler, aaarghhh !!! Mad

Le mix #1 de la face A est un ré-édit des versions de Smack, qui ne m’a pas semblé supérieur aux originaux.

Le Ré-édit #2⭐⭐⭐ de la face B est heureusement plus intéressant. Moulton reprend l’introduction du Classic Instrumental de Fontana sur près de 1’50 » pour l’enchaîner ensuite avec la version vocale (Classic Champagne) puis le Spacin Dub. Il supprime au passage la partie hard disgracieuse dont je parlais plus haut, lui préférant un break et une reprise du refrain. Vraiment grandiose !

Le morceau se termine decrescendo comme à l’époque du Disco. The Legendary Tom a encore frappé !

Nous voilà donc arrivés à la fin de cette revue…

Quoi ? Ah oui, il manque un disque ? Le pressage UMD avec les mixes de Iacobucci.

Bon, j’avoue que je ne l’ai pas acheté, de peur d’être déçu par des mixes trop hards. Mais si qqn peut nous renseigner, je suis preneur !

 

My selection:
The contents of this blog are for promotional use only and are not intended to replace purchasing music by the artists for your music collection.
You as a listener, play a crucial role in the survival of any style of music, so don’t forget that artists and labels need your support in the form of purchases.
Tracks ended with [R] are some audio snippets only.


Support Artists & Music:
https://www.facebook.com/lenny.fontana.9
https://www.facebook.com/tom.moulton.395
VN:F [1.9.22_1171]
Your feedback is important !
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.