Miss Joi Cardwell : Goodbye (Original 12" + Simonelli Remixes)

Catégories: + Classics, Masterpieces
Commentaires: Aucun commentaire
Publié le: 18 octobre 2010

Miss Joi Cardwell : Goodbye
12" US
1992 - Eightball Records

http://www.discogs.com/release/69055

Sorti en 1992, Goodbye produit par Robert Aaron est une des premières productions du label new-yorkais Eightball Records.

A l'origine, Eightball était un magasin de disques situé dans la 9ème rue du quartier East Village (sur l'île de Manhattan). Le label disparaîtra malheureusement au début des années 2000, laissant en héritage plus de 200 releases (en comptant les CD's).

Difficile de définir le style Eightball, tant les genres musicaux représentés y étaient si nombreux. Après les morceaux Deep House et Future Jazz des débuts, le label s'ouvrira vers des productions plus underground encore, dans le genre Tribal ou Euro House par exemple.

Mais pour moi, Eightball Records reste indissociable d'une de mes chanteuses préférées... Joi Cardwell.

Après ses performances remarquées (et remarquables !) sur l'album Journey with the lonely de Lil' Louis en 92', la belle new-yorkaise enchaînera les hits sur Eightball, à qui elle doit beaucoup dans le début de sa carrière solo.

Mal distribué ou ne pressant pas assez de copies, je ne sais pourquoi, mais trop peu de maxis de ce label arrivaient jusqu'aux bacs des disquaires français.

Ce fut le cas pour le single Goodbye (dans sa version Remix), passé subrepticement dans le Megamix de l'ami Dimitri, et qu'aucun des vendeurs que je rencontrais, ne semblait alors connaître. Ce n'est que deux ans plus tard, et grâce au passage à Londres d'une connaissance de mon pote Francky, que je pus enfin mettre la main sur ce joyau.

Bien des années plus tard, je découvris les mixes originaux de Robert Aaron.

Il est temps, après presque 20 ans, de rendre hommage à ce titre, en vous présentant ces deux vinyles 'made in New York', qui n'ont jamais été sortis intégralement en version digitale et ne le seront probablement jamais.

J'ai pris un réel plaisir à ripper ces deux galettes, malgré des pressages de piètre qualité (pourtant originaux et en bon état) qui m'ont demandé beaucoup de temps de suppression des clicks et dans le re-mastering.
 
 


 
 
Sur le premier opus, Robert Aaron nous propose 4 versions dans un style que je qualifierai de Garage New Jersey. En effet c'est le genre musical qui se rapproche le mieux je trouve, de la Long Version ou du Robert's Body Dub.

Long Version est le mix vocal principal. L'intro est splendide avec les voix de Joi et Robert, quelques notes de rhodes puis la trompette bouchée (muted) de Mac Golehon. Une intro d'ailleurs très similaire à celle de Saved My Life sur l'album de Lil' Louis, sorti également en 1992.

Les riffs de strings omniprésentes ainsi que le type de beat utilisé me rappellent certaines des productions de Smack au début des années 90's... d'où le terme de New Jersey que je mentionnais. D'autres préféreront sans doute parler de Garage US voire de Deep House.

Au fond peu importe, ce mix est magnifique et c'est bien l'essentiel. Dommage que le vinyle présente un gros défaut de pressage en plein milieu du morceau Sad
Heureusement je disposais d'une version CD de la Long Version, sortie sur une compilation de Robert Aaron. Un album aujourd'hui quasi introuvable.

Autre problème identifié, le mastering de cette version laisse à désirer. La rythmique n'a pas de pêche et la piste vocale semble écrasée, comme si l'ingénieur du son avait oublié de switcher en stéréo. Idem sur le CD !!! Mad

Croyez-moi les versions mp3 que je vous ai enregistrées sonnent 10 fois mieux que celles des supports physiques... un comble !

Le R&B Mix présente hélas les mêmes défauts d'enregistrement... Son BPM est trop rapide pour un morceau R&B mais sa partie rythmique est plus appuyée que sur le vocal dont nous parlions précédemment... d'où le terme R&B ???

J'aime bien cependant le pont vers le milieu du morceau, avec cette partie de synthé ou d'orgue trituré.

Le Robert's Body Dub qui présente un mastering bien meilleur, tire vers la Deep House avec des sonorités à la Mentalinstrum. Un peu répétitif néanmoins.

Je sais que certains s'extasieront sur le Balo's 4 A.M. Mix de Louie Guzman... Très deep, très dark, cette version est un bon dub vocal dans le style House, mais je le trouve un peu lassant.
Néanmoins c'était pratiquement la seule version de ce maxi à pouvoir être joué en club, au vue des défauts de pressage mentionnés plus haut.
 
 

 

Warning:

The contents of this forum are for promotional use only and are not intended to replace purchasing music by the artists for your music collection.
You as a listener, play a crucial role in the survival of any style of music, so don't forget that artists and labels need your support in the form of purchases.
Tracks ended with [R] are audio extracts only.


Support Artists & Music:

http://www.joicardwell.com
http://www.myspace.com/louiebalo

 
 
 
 
 
 

Miss Joi Cardwell : Goodbye
12" US (The Victor Simonelli Remixes)
1992 - Eightball Records

http://www.discogs.com/release/79801
 


Il arrive parfois qu'un remix éclipse presque totalement la version originale...
Ce fut le cas avec ces nouvelles versions de Victor Simonelli, sorties elles-aussi en 1992, et qui effacèrent des mémoires les mixes originaux listés plus haut.

Le succès de cette édition Remix, encouragera Eightball à renouveler l'expérience sur le second single de Joi. C'est ainsi que Trouble sortira en 3 parties, pour le plus grand bonheur des fans, dont je faisais partie.

J'espère que des versions digitales de tous les mixes de Victor, seront disponibles prochainement sur son site. A ma connaissance, seul le Vocal a été jusqu'à présent proposé à la vente.

A noter également, que ce maxi Remix arrive avec le nouveau layout graphique des pochettes Eightball. Un des plus réussis de la scène House, ce qui permettra au label de vendre pas mal de produits dérivés tels que t-shirts, slipmats, flycases, etc.

 
 
 


 

Je pense que la plupart d'entre vous connaissent le New Vocal, version principale de ce second maxi. Un remix qui traverse les années sans vieillir... j'ai toujours autant de plaisir à l'écouter.

La construction est simple, Victor Simonelli gardant seulement quelques éléments de la version originale. Les strings sont moins présentes et plus planantes, en layers et l'on retrouve avec plaisir quelques samples de la muted trompette.

La voix est mise au premier plan, avec un bien meilleur mastering que les originaux. La colonne vertébrale musicale de ce mix est quant à elle constituée par une mélodie jouée aux rhodes sur une rythmique saccadée. Quelques notes de basse et de Grand Piano sont distillées ici ou là.

Je pense que la réussite de ce remix tient dans le bon dosage entre tous les éléments cités plus haut. A aucun moment, l'auditeur ne se lasse, les combinaisons et les breaks s'enchaînant parfaitement.

Le New Instrumental nous permet d'apprécier la partie rejouée du remix, les claviers notamment. Il comporte une longue digression jazzy au piano vers le milieu du morceau.

Les Dub 1 et Dub 2 de ce maxi sont des re-edits, assez courts, du mix principal. Ma préférence va au second, avec son intro beat + voix, très efficace.

Originaux ou remixes... ces versions de Goodbye sont devenues au fil des années des collectors de premier cru, pour ce qui restera l'un des meilleurs titres interprétés par Miss Joi Cardwell I love you I love you I love you
 
 

 

Warning:

The contents of this forum are for promotional use only and are not intended to replace purchasing music by the artists for your music collection.
You as a listener, play a crucial role in the survival of any style of music, so don't forget that artists and labels need your support in the form of purchases.
Tracks ended with [R] are audio extracts only.


Support Artists & Music:

http://www.joicardwell.com
http://www.myspace.com/djsimonelli

VN:F [1.9.22_1171]
Your feedback is important !
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Bienvenue , nous sommes le dimanche 28 mai 2017