Motherland : Love Games (Satoshi Tomiie)

Motherland : Love Games
12″ UK + 12″ UK PROMO
1991 – Love Records

Buy it ! link  Buy it ! link

 

Motherland : Love Games (Satoshi Tomiie)

Motherland : Love Games (Satoshi Tomiie)


Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, Satoshi Tomiie est membre de Def Mix Productions. Tout comme Eric Kupper ou Peter Ski Schwartz, c’est un des musiciens qui a écrit les plus belles pages de la DEF Story dans les années 90’s, en tant que claviériste pour Morales et Knuckles.

Trop souvent dans l’ombre, parfois non-crédité, c’est un vrai plaisir pour moi de vous le présenter cette-fois en tête d’affiche.

On se souvient tous bien sûr de l’inoubliable Tears, écrit en 1989 avec Robert Owens et Frankie Knuckles, assurément l’un des meilleurs titres House de l’histoire…

Mais seuls les vrais fans semblent connaître ces remixes de Love Games sortis en 1991 sur Love Records, un sous-label de Polydor.
Moi-même je l’avoue, j’ai découvert il y a peu cette merveille, que je suis impatient de vous faire écouter.

Pendant 3 semaines, je me suis acharné à vous sortir des versions digitales de qualité, à partir de vinyles malheureusement bourrés de craquements. Les pressages UK sont en général assez fragiles, et comble de malchance, les deux copies que j’ai achetées sur internet, avaient été mal entretenues par leurs précédents propriétaires.
J’ai eu, croyez-moi, beaucoup de travail sur les passages instrumentaux ou sans beat, mais cela en valait la peine tant ces deux maxis sont délicieux à jouer.

Je voulais aussi finir cette année 2009 en beauté avec un disque que pas mal d‘entre vous recherchaient, si j’en crois ce que j’ai lu sur les différents blogs que je suis. Pour ne rien gâcher au plaisir, la pochette de ce disque est superbe.

Allez… j’annonce la couleur tout de suite. Love Games est pour moi le meilleur remix de Satoshi sur la période 90’s… peut-être même le meilleur de toute sa carrière! Un bijou…

Quelques mots sur Motherland, un groupe anglais formé en 1991 par Stan Campbell et Horace Carter-Allen.
Le duo était produit par Simon Law & Vlad Naslas et devait sortir un album intitulé ‘Two Worlds’ avec des guests prestigieux comme Juliet Roberts, Mick Talbot ou Stephen Hussey.
Comme je n’ai rien trouvé sur Discogs ou sur Gemm, j’en déduis que le projet ne vit hélas jamais le jour ?… QuestionQuestionQuestion

Venons-en au titre de Love Games, face B du premier single de Motherland, River Of Life. Le maxi UK (ne cherchez pas plus loin, il n’y a que ce pressage disponible) annonce fièrement sur la face de sa pochette: Love Games The Satoshi Tomiie Interpretation.

Ce mix est un vocal retravaillé à la sauce Garage New Yorkaise et qui n’a rien à envier aux meilleures productions de Knuckles ou Morales. On y retrouve le beat 120 BPM, les rhodes généreux, les pianos légers et les strings qui ont fait le succès du style DEF Mix.
Oui vraiment, « çà le fait »… comme on dit par chez nous.

Les guitares funky empruntées à la version originale permettent à Tomiie de construire une excellente intro avant de nous faire sonner son Grand Piano, très vite rejoint par un orgue aux sonorités rock.
Les vocaux arrivent ensuite… excellents, bien dosés. Juste avant la barre des 4’00, Satoshi nous gratifie d’un pont splendide interprété aux rhodes avec de petites piques de strings disco qui donnent du rythme au morceau. Un régal ! I love you

D’autres instruments viennent par la suite, mais je vous laisse les découvrir sur cette magnifique Satoshi Tomiie Interpretation.

Deuxième version disponible sur le vinyle uniquement, le Dub Mix⭐⭐⭐
C’est le mix qui m’a donné le plus de travail au niveau des craquements… car l’intro sans beat est assez longue.
Sur ce dub, Satoshi réarrange les pistes en mettant en valeur chaque instrument, notamment les rhodes et les strings très présents sur le début du morceau. Ce remix sonne un peu comme un midtempo, léger et calme à écouter.

Motherland in dub

Deux autres versions restent à venir, présentes sur le promo de Love Records, baptisé Motherland in dub.
Ce disque comporte 4 mixes, sans nom malheureusement. J’ai un peu enfreint les règles des modérateurs (dont je fais partie) en publiant cette release sur Discogs et en nommant moi-même les mixes… mais il valait mieux cela que de garder dans l’ombre un tel joyau.

On retrouve sur ce promo, le Dub Mix dont je vous ai parlé plus haut, une version Beats, ainsi que deux autres dubs tout aussi excellents.

Tout d’abord un Dub Instrumental⭐⭐⭐ grandiose, de 5’10 seulement… j’en voudrai plus. Le mix démarre par des congas, la basse arrive ensuite… puis les incontournables claviers, pianos et rhodes. Satoshi se déchaine véritablement sur son piano électrique et nous délivre une extension/variation sur près de 3 minutes du pont du premier mix dont je parlais plus haut.
Pour moi, le meilleur dub.

Pour finir, la dernière track de la face B est un Dub Vocal⭐⭐⭐, que j’ai appelé ainsi car il se termine par la partie vocale du titre. Les premières minutes sont instrumentales, avec le rock organ que j’ai évoqué sur le mix principal, un lead strident sur l’intro, notre ‘grand piano’ et nos rhodes favoris… ainsi que pas mal d’autres petites surprises savamment distillées sur près de 6 minutes. Quel mix ! bounce

Arrivé au bout de votre écoute, j’espère mes amis que vous me laisserez un petit commentaire sur vos impressions.
Alors… Love Games est-il le meilleur remix de Satoshi Tomiie avant 2000 ?

 

My selection:
The contents of this blog are for promotional use only and are not intended to replace purchasing music by the artists for your music collection.
You as a listener, play a crucial role in the survival of any style of music, so don’t forget that artists and labels need your support in the form of purchases.
Tracks ended with [R] are some audio snippets only.


Support Artists & Music:
https://www.facebook.com/satoshi.tomiie

VN:F [1.9.22_1171]
Your feedback is important !
Rating: 3.0/5 (2 votes cast)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.