Red Light feat. David Gordon : Thankful (Ouimet & Graça – Simonelli & Musto)

Robert Ouimet
Il faut que je vous parle de Robert Ouimet
Même si son nom ne vous dit peut être rien ou si vous vous souvenez vaguement l’avoir vu aux crédits de quelques productions Garage chez Hi-Bias, sachez que ce québécois est l’un des premiers DJ’s à avoir popularisé le disco sur le continent nord-américain dans les années 70. Respect !

Résident au club de Montréal The Limelight il enchaînait ‘les longs jeux’ (comprenez maxis) ‘beat to beat’ et non pas ‘fade in/fade out’ comme dans la plupart des clubs de l’époque. Toutes les semaines Robert faisait le voyage à New York pour aller dénicher avant les autres les futures tubes disco des dance-floors canadiens.
Proclamé meilleur DJ nord-américain en 1976 par le magazine Rolling Stone (excusez du peu), il contribua à installer la vague disco dans les milieux undergrounds bien avant qu’elle n’atteignit le grand public.

En 1979, sentant peut-être la fin du disco arriver, il décroche et change radicalement de style musical en popularisant alors dans ses sets des groupes New Wave comme les B-52’s.

Toujours à l’affut des nouveaux styles, il apparait en 1991 au remix du titre de Miguel Graça, There 4 U sur Front Records. Les deux compères louent alors un studio et sortiront en 6 ans une dizaine de productions, la plupart sur le label canadien Hi-Bias Records.
On les retrouvera aussi avec plaisir aux remixes de plusieurs artistes du label de Toronto, comme Oval Emotion ou Shaunessy.

Alors que Robert va ensuite s’orienter vers d’autres collaborations, à la radio et à la télévision, Miguel Graça quant à lui, poursuivra une carrière de DJ-producteur, ponctuée de quelques remixes, notamment pour les français de F-Communications.

Le duo Ouimet – Graça est bien sûr connu par les fans de Garage, pour leurs releases de Red Light dont les fameux Who needs enemies et Thankful, élu meilleur titre dance de l’année 94 au Canada.

Thankful bénificiera d’ailleurs d’une deuxième édition sur Hi-Bias, en tirage limité, avec des splendides remixes d’un autre duo célèbre, Musto-Simonelli.

 

Red Light feat. David Gordon : Thankful
12″ Canada
1993 – Hi-Bias Records

Buy it ! link

 
Red Light feat. David Gordon : Thankful (Ouimet & Graça)

Red Light feat. David Gordon : Thankful (Ouimet & Graça)
 
 
Red Light feat. David Gordon : Thankful (Ouimet & Graça)

Dès les premières notes du Raw Club Mix⭐⭐⭐ le ton est donné.

Le titre sent bon le Garage New Yorkais avec un bright piano très présent, une basse bien lourde et quelques strings discrètes. Malgré une instrumentation réduite (d’où le terme ‘Raw’ je pense…) ce morceau n’en reste pas moins très efficace et se mixe facilement.

Toujours en face A, un excellent Streetbeat Mix⭐⭐⭐ à la rythmique saccadée et rapide… Mon mix préféré, avec un organ très deep house et cette ligne de basse toujours aussi présente. L’association Ouimet-Garça a encore frappé fort !

Les deux mixes de Miguel en face B sont un peu en dessous, mais le MG’s Chillout Vocal Mix⭐⭐ n’en demeure pas moins une excellente track entre Chilled et Deep House, qui laisse une grande place à la prestation vocale de David Gordon.

Attention… sur la sortie en version digitale (en 2006), nos amis de Hi-Bias semblent s’être un peu emmêlés les pinceaux (ou plutôt les câbles…), car les titres des mixes ont été confondus. Dans le doute je me suis donc fié à la tracklist de mon bon vieux vinyle.
La version digitale est ici la bienvenue car bien que possédant deux pressages de ce titre, j’ai constaté beaucoup de craquements sur les deux faces. Un problème sur le master sans doute…

[Edit janv. 2020]
Trois bonus pour finir… Un Edit (autrefois) disponible sur le site de Hi-Bias mais qui ne semble pas être précédemment sorti en vinyle ou CD.
Le clip vidéo plutôt sympa et l’excellente interview de Robert Ouimet & Pierre Gagnon pour la Red Bull Academy de Montréal en 2016, dans laquelle ils nous racontent la belle histoire du Limelight et l’émergence de la Disco là-bas.

 

My selection:
The contents of this blog are for promotional use only and are not intended to replace purchasing music by the artists for your music collection.
You as a listener, play a crucial role in the survival of any style of music, so don’t forget that artists and labels need your support in the form of purchases.
Tracks ended with [R] are some audio snippets only.


Support Artists & Music:
https://www.facebook.com/robert.ouimet
https://www.facebook.com/miguel.graca.pronto

 
 
 
 

Red Light feat. David Gordon : Thankful (Victor Simonelli Remixes)
12″ Canada – Limited Edition
1993 – Hi-Bias Records

Buy it ! link

 
Red Light feat. David Gordon : Thankful (Simonelli & Musto)
 
Red Light feat. David Gordon : Thankful (Simonelli & Musto)

En 1994, fort du succès de Ouimet et Graça, l’excellent label de Nick Fiorucci demande à Victor Simonelli de remixer Thankful pour une sortie en pressage limité. La pochette est d’ailleurs une ‘blanche générique’ alors que la plupart des disques de Hi-Bias affichaient habituellement fièrement leur logo et le fameux slogan The DJ’s Label.

En pleine époque Sub-Urban et Bassline, Simonelli s’entoure de ses compères du moment.
Au grand piano Tommy Musto… au mixage Jim ‘Bonzai’ Caruso, ainsi que Matthias Heilbronn à la programmation. Wouaaah… que du beau monde !

Beaucoup (dont votre serviteur) considèrent le Club Remix⭐⭐⭐ de Thankful comme l’une des meilleures collaborations du duo Simonelli-Musto, au zénith dans ces années-là.
Même si le beat est assez simple et basique, la profondeur des claviers est superbe et l’on retrouve beaucoup d’éléments communs à leurs autres prods du moment : basse soulful, riffs d’orgues et longues nappes de strings disco.
Le mixage est de grande qualité, donnant de la réverb au morceau. Les ponts de transition sont superbes avec une excellente maîtrise des effets delay… 8’30 de bonheur !

Alors que le Club Remix se terminait sur un rhodes, le Vocal-Dub⭐⭐⭐ démarre par un magnifique musicappella avec cette excellente partie de grand piano jouée par notre ami Musto et des ‘tiny’ rhodes jouées par Al Gordon. La partie drums arrive vers 1’50 et prolonge le morceau sur près de 6 minutes.
Cette version est vraiment ma préférée, le morceau alterne habilement passages instrumentaux et vocaux. Un chef d’œuvre !

L’Ecliptic Disco Mix⭐⭐ est un bon dub, rapide et effectivement disco dans le rythme. Comme il ne dépasse pas les 5 minutes, il se joue facilement.

A l’écoute de ce maxi en édition limitée, on ne pourra que regretter un peu plus que Musto et Simonelli se soient séparés dans le milieu des années 90’s en pleine gloire et alors qu’ils étaient arrivés à la maturité de leurs styles musicaux respectifs.

On aurait vraiment aimé les voir continuer de nous délivrer de tels joyaux comme ces remixes de Red Light.

 

My selection:
The contents of this blog are for promotional use only and are not intended to replace purchasing music by the artists for your music collection.
You as a listener, play a crucial role in the survival of any style of music, so don’t forget that artists and labels need your support in the form of purchases.
Tracks ended with [R] are some audio snippets only.


Support Artists & Music:
http://www.hibias.com
http://www.vjsproductionsinc.com

VN:F [1.9.22_1171]
Your feedback is important !
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.