Reel People feat. Tony Momrelle : Golden Lady (Louie Vega)

Best Release Of The Month : Janvier 2012

Buy it ! link

Reel People feat. Tony Momrelle : Golden Lady
2012 – Reel People Music

C’est avec un peu de retard que je vous présente cette merveille…

Pour leur quinzième release, les Reel People ont eu la bonne idée de s’offrir les remixes de Louie Vega et de les réserver aux vrais fans en les sortant (pour l’instant) uniquement sur un vinyle translucide de couleur beige, pressé à 500 exemplaires seulement.
Nul doute que des versions digitales devraient être mises prochainement à la vente, mais c’est un vrai plaisir pour moi d’avoir retrouvé les sensations du collectionneur de vinyles que je fus.

Dénicher la perle rare, la commander… puis vient l’attente… et enfin le plaisir d’ouvrir son colis en provenance d’Angleterre. Cela me rappelle les années 90’s.
Comme chanterait Monsieur Charles :
« je vous parle d’un temps…
que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître …
la musique en ce temps-là…
n’était pas en mp3″

Et si l’on revenait aux vinyles ?
L’idée saugrenue est pourtant à considérer si l’on tient compte des ventes ridicules en digital que réalisent certains artistes, alors que leurs titres tournent pourtant en boucle sur les i-pods. On en reparlera un autre jour…

Passons plutôt à l’écoute de ce disque je vous prie, en commençant par la face A, celle comprenant deux mixes.

La version album tout d’abord. Dans la lignée des précédents singles, le titre est très acoustique avec une guitare omniprésente jouée par Chris Franck. A signaler les claviers discrets de Simon Grey.
Golden Lady est une très belle reprise d’un titre de Stevie Wonder sorti en 1973 sur l’album Innervisions. L’un de ses meilleurs LP’s avec Songs Of The Key Of Life.

Je le dis souvent… quand l’original est excellent, il y a de fortes chances que les remixes le soient aussi.
Cela se vérifie une nouvelle fois avec les deux versions de Louie Vega.
Notre ami américain rajoute quelques notes de basse au synthé en guise de conducteur du Roots Mix, et retravaille la piste clavier (rhodes + piano) avec Selan. Un touché new-yorkais efficace sur ce type de productions vocales.

Tony termine sa prestation vocale avec un petit hommage aux Reel People et Louie Vega, « Such a good surprise to me ».
Le ‘grand’ hommage étant réservé à Stevie Wonder, en reprenant certains de ces scats célèbres et même le refrain de Isn’t She Lovely.

Le Golden Keyappela nous permet d’ailleurs de mieux apprécier la voix magnifique de Tony Momrelle, claire et limpide, dans toutes les tonalités.
Je n’ai pu éviter le pleurage du disque sur l’intro de ce mix, désolé. On arrangera cela avec la version digitale (à venir prochainement).

Oui, cette chanson est vraiment « Lovely…lovely-lovely-formidable » comme dirait Monsieur Charles.

 

VN:F [1.9.22_1171]
Your feedback is important !
Rating: 5.0/5 (2 votes cast)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.