Jamiroquai : Cosmic Girl (Morales + Dimitri)

Cosmic Girl

Sorti fin 1996, Cosmic Girl fut le second single extrait du 3ème album des Jamiroquai juste après l’excellent titre Virtual Insanity.

Teinté de guitares et strings résolument disco, ce morceau connut un succès quasi planétaire grâce aussi à son clip vidéo tourné près d’Almeria, au Sud de l’Espagne.

Le film met en scène certains des membres du groupe dans une course de voiture effrénée sur les routes de la Costa Del Sol et des montagnes andalouses. Le leader du groupe Jay Kay, le bassiste Stuart Zender et le claviériste Toby Smith se font carrément voler la vedette par trois superbes créatures… une Ferrari 355 GTS, une Lamborghini Diablo SE30 et une Ferrari F40.

La petite histoire raconte que la Lambo aurait été ‘salement’ endommagée pendant le tournage, obligeant l’équipe à en emprunter une seconde… bonjour les frais d’assurance !!! 🙂

Comme un clin d’œil au passé, Jay Kay reviendra d’ailleurs à Almeria 10 ans plus tard pour tourner le clip de Cloud 9 avec la belle Monica Cruz (la sœur de Penelop) avec cette fois-ci une conduite au volant… beaucoup plus sage.

 
 
 

Jamiroquai : Cosmic Girl
12″ UK
1996 – Sony Soho Square

Buy it ! link

Côté remixes, les versions clubs furent confiées en 1996 à une valeur sure du moment, David Morales.

Le Classic Mix⭐⭐ est plutôt lent, avec une belle instrumentation Garage assurée par Peter Schwartz, vieux complice de l’écurie Def Mix. Morales distille quelques fx’s « cosmiques » tout le long du morceau et nous propose un pont + une outro plus froide, type Hard-House, destinés à faciliter l’enchainement pour les DJ’s. Une technique que lui et Knuckles intégrèrent au milieu des années 90’s, au grand dam des puristes de belles mélodies dont je faisais partie.

Le Cosmic Dub reprend cette partie House assez dure avec un joli riff de piano vers les 3’30 mais reste trop répétitif à mon goût.
Je me souviens avoir lu à l’époque que Jay Kay trouvait le remix de notre ami américain assez quelconque… bref il n’a pas aimé 🙁

C’est peut être pour cela que les Jamiroquai aidé par Al Stone travaillèrent leur propre Quasar Remix⭐⭐⭐ bougrement réussi, il faut le dire.
Le synth bass ultra trituré « façon Bootsy Collins » donne une couleur très funky au morceau et les chœurs féminins (non crédités) sont joliment mis en valeur sur cette nouvelle version.
Un poil plus court, le Quasar Dub est tout aussi intéressant avec des strings disco omniprésentes et quelques breaks bien placés.

Sorti la même année, le DMC US Remix Culture 166 nous offrit une version Disco House plus punchy signée par les incontournables dj’s Mike Gray & John Pearn aka Full Intention. Version au tempo rapide et ajoutant quelques effets spatiaux au titre. Pas déplaisant.

My selection:
The contents of this blog are for promotional use only and are not intended to replace purchasing music by the artists for your music collection.
You as a listener, play a crucial role in the survival of any style of music, so don’t forget that artists and labels need your support in the form of purchases.
Tracks ended with [R] are some audio snippets only.


Support Artists & Music:
http://jamiroquai.com
http://www.djdavidmorales.com

 
 
 
 
 
 

Jamiroquai : Cosmic Girl (Dimitri From Paris Remixes)
12″ UK
2019 – Le-Edits

Buy it ! link

 
Jamiroquai - Cosmic Girl (Dimitri From Paris Remixes)

Voir ce morceau signé par Dimitri sur son propre label Le-Edit constitue une petite surprise.
D’abord parce que le label s’était attaqué jusqu’à présent à des remixes de standards Disco ou Funk seulement et pas encore des titres plus « contemporains » disons…
Surprise ensuite, parce que Jamiroquai est un groupe en pleine activité, qui marche plutôt bien et qui n’a donc pas vraiment besoin de promotion additionnelle.

Dans une interview récente, Dimitri se disait très honoré d’avoir reçu l’accord pour retravailler ce hit des Jamiroquai.
Signe que Jay a cette fois-ci validé ces nouvelles versions, un tweet posté en septembre pour prévenir ses fans de la sortie prochaine de ce maxi 45T.

Il est vrai que ce cru 2019 est plutôt gouteux… Dans le style re-edit Disco dont Dimitri s’est fait une trademark (tout comme Joey Negro ou John Morales) cette belle galette noire est soigneusement emballée dans la pochette générique du label Le Edit portant le slogan « We Give A Little Chic To The Music » … clin d’œil évidemment au groupe mythique de Rodgers et Edwards.

Le Dimitri From Paris Remix⭐⭐ est la version qui tourne un peu partout en ce moment… nul doute qu’elle devrait un jour atterrir sur une compilation… Rien n’est moins sûr pour le reste des mixes, qui ne sont pas censés sortir en digital.

J’ai eu un vrai coup cœur pour le Remix Instrumental⭐⭐⭐ et sa longue intro de strings disco sur laquelle Dimitri rajoute quelques risers spatiaux et autres bleeps de son invention. Cette version permet en outre d’apprécier pleinement le rework des sections rythmiques, fretted et strings.

Le Dubwize⭐⭐⭐ est comme son nom l’indique un bon dub sur lequel Dim joue avec des effets delay sur la partie vocale comme sur les guitares. Excellent !!!
Un Radio Edit complète cette sélection.

Bref, des versions pleinement réussies, à la hauteur de cet inoubliable tube des années 90.
Nostalgie, nostalgie !
Par respect pour les artistes et le label, je ne vous ai posté que le Radio Edit en version intégrale… le disque étant encore disponible à la vente (lien dispo dans le player).

My selection:
The contents of this blog are for promotional use only and are not intended to replace purchasing music by the artists for your music collection.
You as a listener, play a crucial role in the survival of any style of music, so don’t forget that artists and labels need your support in the form of purchases.
Tracks ended with [R] are some audio snippets only.


Support Artists & Music:
https://www.facebook.com/DimitriFromParisOfficial

VN:F [1.9.22_1171]
Your feedback is important !
Rating: 4.5/5 (2 votes cast)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.